ALGÉRIE/ NOUVELLE-CALÉDONIE. DESTINS CROISÉS - Colonisation et peuplement

Conférence d’Isabelle Merle, historienne et directrice de recherche au CNRS (AMU/CNRS/CREDO)

Conference 050424

L’Algérie et la Nouvelle-Calédonie ont été les deux seules colonies de peuplement reconnues comme telles par la France sous le second empire colonial entre 1830 et 1946. Leurs destins respectifs quoique que très différents sont liés à la fois par les stratégies d’appropriation foncières et les modèles d’implantation coloniales déployés par la France dans ces deux colonies mais aussi par le transfert d’hommes algériens déportés ou transportés en Nouvelle-Calédonie qui ont laissé des traces ou s’y sont installés. Caledoune est resté dans la mémoire algérienne comme un lieu de bagne et d’exil. Les Algériens, conduits de force en Nouvelle-Calédonie, ont cultivé la mémoire du pays d’origine et l’ont transmise à leurs descendants qui, aujourd’hui, revendiquent leur filiation algérienne.

Vendredi 5 avril 2024 de 18h30 à 20h45
auditorium de la Mairie 1er/7e arrt de Marseille
61, la cannebière
13001 MARSEILLE

 

Lien vers l'exposition"Vvre en colonies - l'expérience coloniale photographiée en Nouvelle-Calédonie et au Vanuatu" exposée à l'Alcazar jusqu'au 27 avril 2024.