Parenté, écologie et histoire. Renouvellement des conjectures

Laurent Dousset, EHESS, France, Sejin Park Université nationale de Séoul Corée du Sud, Georges Guille-Escuret CNRS, France — ISTE Editions 2019
Sahul web

Série Interdisciplinarité sciences biologiques et sciences sociales coordonnée par Georges Guille-EscuretCollection Sciences, société et nouvelles technologies

222 pages - Mars 2019 
Ouvrage papier : 30,00 EUR
ISBN : 9781784055677 (papier)
ISBN : 9781784065676 (ebook) 

L’analyse de la parenté constitue un enjeu majeur de l’anthropologie sociale. Cependant, le triomphe intellectuel du structuralisme l’a transformée en une tour d’ivoire et l’hégémonie méthodologique du fonctionnalisme lui a interdit toute compétence historique.

Parenté, écologie et histoire dénonce ces bornes anciennes et pourtant tenaces. Il réinvente le chantier de l’étude de la parenté à partir de perspectives originales. L’écologie dans l’histoire et l’histoire comme réflexion conjecturale constituent les fondations sur lesquelles la parenté humaine peut être pensée. Qu’elle s’exprime sous la forme de modèles systémiques ou de pratiques articulées, elle devient alors ostensible comme moyen d’action et de transformation de la vie en société.

Les trois cas d’étude présentés dans cet ouvrage donnent corps à ces nouvelles problématiques. Ils déconstruisent les modèles existants pour resituer la question de la parenté comme condition et conséquence de l’évolution sociale.
 

Les auteurs
Laurent Dousset, directeur d’études à l’EHESS, mène des recherches en Australie et au Vanuatu sur la parenté, le foncier et l’organisation politique.
Sejin Park est chercheur en anthropologie à l’Institute of Cross-Cultural Studies, à l’Université nationale de Séoul.
Georges Guille-Escuret, directeur de recherche au CNRS, a produit de nombreux travaux sur les conditions d’une coopération efficace entre sciences sociales et écologie.

 
Sommaire
1. Conjectures sous conditions : la parenté entre écologie, évolution et histoire
2. Mode de reproduction et prohibition de l’inceste
3. Systèmes ouverts et systèmes fermés : reconstruirel’organisation sociale des sociétés de la préhistoire